Randonner avec l'ARRP

22 mai 2017

DIMANCHE 28 MAI : LA BERTOUDERIE

 

1200px-BoscRenoultEnRoumois_église

DIMANCHE 28 MAI :

LA BERTOUDERIE

Animateurs : Edwige VALLOT et Pascal SERRY

Randonnée de 20 kilomètres en 2 PAS

Les rendez-vous :

9h00 à ROUEN, place du Gaillarbois

9h45 à BOSC-RENOULT-EN-ROUMOIS, parking à droite, juste après la mairie et avant l'arrêt d'autocar.

xlogo-header_png_pagespeed_ic_Uki065idQ-

Le Roumois est une région naturelle de Normandie, située au nord du département de l'Eure.

C'est un plateau qui est limité au nord par la Seine, en aval d'ELBEUF, à l'ouest par la vallée de la Risle. Il jouxte au sud la plaine du NEUBOURG.

 

Le Pays du Roumois est bien  identifié depuis l’époque Moderne, territoire hérité des Romains comme le Pays de Rouen (Rothomagensis Ager). Au XVIIème siècle, le Roumois est cette terre fertile, bordée d’eau, cernée de part et d’autres par la Seine et la rivière de la Risle.

Nombre de seigneurs et notables rouennais se sont installés dans le Roumois pour y bâtir leur domaine et exploiter les richesses agricoles, devenant au fil des années leur résidence de campagne. Le château de Tilly, d’époque Renaissance à Boissey le Châtel, en est un prestigieux témoin.

280px-Roumois

Outre cette fertilisé agricole, le Roumois bénéficie d’un sous-sol de qualité, entre côteaux crayeux et puits d’argiles. En effet, des grottes de Caumont, célèbres pour ses rivières souterraines et pour l’usine Allemande installée sous l’occupation, les carriers extrayaient des blocs de pierre de 3 à 4 mètres, amenés par bateaux pour édifier la Cathédrale de Rouen.

Egalement, au centre du Pays, le Roumois bénéficiait d’un sous-sol argileux d’une qualité exceptionnelle, ce qui a permis le développement d’une grande activité céramique. Ainsi potiers, briquetiers, tuiliers s’affairaient sur le Roumois, aux côtés des hûchiers, sculpteurs et tailleurs de pierre, bâtisseurs d’un patrimoine encore préservé.

Du XVème au XIXème siècle, briquetiers et potiers se sont affairés pour répondre à une forte demande des agglomérations voisines que ce soit pour des notables (vaisselles et faïenceries) ou pour le développement d’infrastructures  (aqueducs, bâtiments industriels telle que l’usine Gasse–Keller à Elbeuf).

Face à une concurrence rouennaise de plus en plus forte, la production a décliné et l’activité locale s’est reconvertie dans la production textile (révolution industrielle normande oblige).

La laine produite sur le Roumois alimentait les manufactures elbeuviennes, en témoigne le château Gasse–Keller à Bourgtheroulde, prestigieuse demeure de l’industriel prospère.

Autre culture locale, plus ancestrale, le lin servait à la fabrication de toiles et de draps, vendus notamment lors des foires aux bestiaux très réputées de Routot. Aux XVIIIème et XIXème siècles, chaque maison paysanne possédait son propre métier à tisser ! Encore aujourd’hui, le mois de juin est celui du lin, les champs du Roumois se teintent alors de bleu, où la fleur de lin s’offre aux yeux de tous. En hommage à ce passé local, la Maison du lin retrace l’histoire et les usages de cette plante utilisée depuis l’antiquité.

Source : http://www.roumois.fr/

 

Posté par ARRP76 à 06:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 mai 2017

JEUDI 25 MAI (ASCENSION) : LE BOIS DE CISE

image0-1

JEUDI 25 MAI

LE BOIS DE CISE

 

Animateurs : Michel NÉDELLEC et Nadine BELLA

Randonnée de 17 kilomètres en 2 PAS

Les rendez-vous :

8h30 à ROUEN, place du Gaillarbois

10h00 à MERS / LE TRÉPORT, parking de la gare SNCF

 

MERS LES BAINS

 

280px-MERSGLOBAL

Jadis petit village de pêcheurs de quelques âmes, la station balnéaire a connu un essor fulgurant dès 1860, notamment avec l'explosion de la mode des bains de mer. Grâce à la ligne de chemin de fer Paris-Le Tréport, ouverte en 1872, des familles entières de Parisiens aisés découvrent les bienfaits des bains de mer et de l'air iodé. Mers étant à trois heures de train de la capitale, des privilégiés fortunés s'offrent alors des week-ends et séjours rapides. Un établissement de bains et un casino, qui d'ailleurs n'en finissait pas de changer d'emplacement, ont suivi d'emblée cet engouement pour la plage picarde ; un attrait réel dont les élus locaux prennent vite conscience. Ceux-ci décident alors de lotir Mers qui offre un potentiel immobilier immense avec de larges terrains à construire.

Le tramway d'Eu-Le Tréport-Mers, qui relie les trois villes, est mis en service en 1902. Séduits, les riches propriétaires font alors édifier la plupart des villas actuelles du front de mer, rues adjacentes et centre-ville.

Concernant le front de mer et les rues adjacentes, c'est le principe d'une architecture balnéaire toute de verticalité qui est retenu afin de satisfaire tout le monde, avec des villas aux façades peu larges mais très hautes avec balcons ouvragés et bow-windows décorés de nombreuses fantaisies architecturales et bénéficiant d'une vue sur la mer. En centre-ville, c'est plutôt la maison bourgeoise avec balcons en ferronneries qui prédomine. De nombreux hôtels comme le fameux Hôtel des Bains et pensions de familles voient le jour, la station balnéaire est lancée ; depuis, la commune s'adapte en permanence à l'évolution du tourisme et vante la beauté et la qualité de son architecture balnéaire. Mers vécut également l'époque des premiers congés payés de 1936 en accueillant sur sa plage les premières familles d'ouvriers et de vacanciers venues par le train de la gare Le Tréport-Mers.

 

Posté par ARRP76 à 05:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2017

Le magazine BALADE

COUV-BAL_137_72dpi%20-%20160p%20largeur

Le n°137 mai-juin2017 vient de paraître, il est disponible chez votre marchand de journaux.

 

Au sommaire de ce numéro : un très beau reportage sur le Pays Basque, une grande randonnée par monts et rivières dans le Jura, de belles balades littorales à Oléron et à Collioure, ou encore une rando alpestre avec le Mont Blanc en ligne de mire…

 

Pour recevoir les prochains numéros, connectez-vous sur http://www.randosbalades.fr

et abonnez-vous !

 

BALADES

75 avenue du Bac 94210 La Varenne saint Hilaire

Tél. : 01 78 09 15 80 - Fax : 01 78 09 15 81

Posté par ARRP76 à 08:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2017

DIMANCHE 2 JUILLET : LA BALADE DES TROIS VALLEES

2017 07 02 la balade des 3 vallées

Posté par ARRP76 à 06:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2017

JEUDI 18 MAI : À LA DÉCOUVERTE D'UN BEAU HÊTRE

600px-Blason_ville_fr_Saint-Saëns_(Seine-Maritime)_svg

JEUDI 18 MAI

À LA DÉCOUVERTE D'UN BEAU HÊTRE

 

Animateurs : Jean-Claude et Paulette BERGÈS

Randonnée de 14 kilomètres en 2 PAS

Les rendez-vous :

12h50 à ROUEN, place du Boulingrin

13h45 à SAINT-SAËNS, parking à gauche sur D154

 

Quelques édifices remarquables

 

L'église

40-eglise

L'église de Saint-Saëns a été construite dans les toutes dernières années du XIXème siècle en style néo-roman. son architecture s'inspire de l'abbatiale Saint-Georges de Boscherville. Elle a été élevée approximativement à l'emplacement d'un autre édifice remontant au XIème siècle, et démoli en 1896 ; il en subsiste notamment d'admirables vitraux classés monuments historiques, datés des XIVème et XVIème siècles.

La fontaine DILLARD

40-fontaine

La fontaine monumentale qui se dresse Place Maintenon, silhouette familière aux saint-saënnais, porte le nom de Fontaine Dillard. Elle fut érigée en 1900, grâce à un legs de M. Dillard, maire de Saint-Saëns à la fin du siècle dernier.

 

Les tanneries 

40-tanneries2

L'ancienne rue de l'Eau, aujourd'hui dénommée rue des tanneurs portent les empreintes de cette activité économique qui a marqué l'essor de Saint-Saëns au 19ème siècle.

Un riche patrimoine bâti rappelle l'essor de cette industrie qui contraste avec le dur labeur de ces hommes qui oeuvraient au travail du cuir, comme le rappellent les fosses à tanin, récemment mises à jour. Un site inscrit au patrimoine archéologique qui fait l'objet d'une étude quant à sa réhabilitation en musée. 

Le Pressoir 

40-pressoir

Provenant d'une ferme située au hameau de Goulet, ce pressoir à cidre est un assemblage de pièces en chêne massif datant du 18ème siècle.

Non loin du Garage, au bord de la Varenne, il s'inscrit dans le patrimoine de la Ville en valorisant une production locale : la pomme.

 

Posté par ARRP76 à 05:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mai 2017

CHRISTIAN EXPOSE ....

Notre ami Christian PALIER expose ses oeuvres

du 17 mai au 4 juin à

L'OFFICE DU TOURISME DE RY.

Christian sera présent sur place les jours suivants :

samedi 20 mai le matin
mardi 23 mai l’après midi
samedi 27 mai l’après midi
mardi 30 mai l’après midi
vendredi 2 juin l’après midi

c palier

Posté par ARRP76 à 06:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2017

RANDONNEE AU PAYS DE GEORGE SAND

sand

Randonnée au Pays de George Sand

Vendredi 18, samedi 19 et dimanche 20 août 2017

3 jours de randonnées à thèmes accompagnées

www.pays-george-sand.com

Pendant 3 jours, des randonnées à thème accompagnées sont proposées pour faire découvrir,au fil des chemins, les multiples facettes du Pays de George Sand.

Chaque jour un thème et un point de départ différent.

Chacun se rend au point de départ qui lui sera clairement indiqué lors de son inscription par ses propres moyens (pour les personnes non motorisées : organisation de navettes depuis certains hébergements)

au pays sand

Vendredi 18 août : "Maurice Sand et les marionettes" - MERS SUR INDRE

Une randonnée-immersion, dans la vie artistique de Nohant à l'occasion de l'exposition temporaire organisée par le musée de La Châtre, au châtea d'Ars.

Samedi 19 août : "Musiques et répliques cultes du cinéma français" - VIGOULANT

À l'occasion des 70 ans du tournage du film de Jacques Tati, Jours de Fêtes", une balade cinématographique agrémentée de chansons à l'orgue de barbarie.

Dimanche 20 août : "Paroles de femmes dans la Grande Guerre" - NÉRET

Une évocution en théâtre, musique et chansons de la vie des paysannes, infirmières et marraines de guerre ...

Randonnées journalières de 18 kilomètres.

Possibiltés d'hébergement

Renseignements et inscriptions :

Office de tourisme de la Châtre

Téléphone : 02 54 48 22 64

accueil@pays-george-sand.com

Posté par ARRP76 à 06:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2016

ATTENTION AUX TIQUES !!

tique-achat-fotolia

Avec l’été reviennent les tiques qui affectionnent le sang chaud des randonneurs… Que faire ? 

La tique est un acarien dont la morsure peut entrainer des maladies, notamment la borréliose de Lyme.

Le cycle de vie des tiques comprend trois phases (Larve - Nymphe - Adulte) qui nécessitent, pour le passage de l’une à l’autre, un repas sanguin.

330px-Image-Life_cycle_of_ticks_family_ixodidaeFr

 

Où vit la tique ?

Comment pique-t-elle ?

La piqûre de la tique est indolore. En fonction de son stade de développement, elle reste accrochée plus ou moins longtemps et à différents endroits du corps. Une fois son repas sanguin terminé, elle se décroche. Attention, la tique peut piquer n’importe où, mais elle préfère les endroits chauds et humides. 

Où pique la tique ?

La tique vit dans les bois et buissons humides (ainsi que dans les prairies, jardins et parcs) et elle attend sur les hautes herbes, les fougères ou les arbustes qu’un hôte passe. Dès qu’un être vivant passe à proximité, elle se laisse tomber pour ensuite s’accrocher.

Même si elles peuvent être retrouvées tout au long de l’année, le risque d’infection est beaucoup plus important au printemps et au début de l’automne. 

Se protéger

Il est primordial d’avoir une tenue couvrante la plus claire possible pour repérer les tiques (vêtements longs, chaussures fermées, casquette).

Si possible, rentrez le pantalon dans les chaussettes. Il est également possible d’utiliser un répulsif sur la peau et/ ou sur les vêtements. 

Avoir les bons réflexes

Pendant la balade, restez le plus possible sur les chemins et évitez les broussailles. Après chaque sortie, vérifiez attentivement qu’aucune tique ne se soit fixée.

Attention : les plus petites peuvent vous échapper. 

Retirer les tiques

N’utilisez surtout pas de produits (huile, éther, alcool, flamme...) et évitez de comprimer le corps de la tique, cela risquerait de lui faire régurgiter des bactéries. Pour bien retirer la tique, utilisez un crochet à tiques (disponible en pharmacie ou chez le vétérinaire) à tourner comme un tournevis ou une pince à épiler en tirant la tique au plus près de la peau, agissez lentement et progressivement.

Puis désinfectez la plaie.

morsures_de_tiquestire-tiques-pour-chien-et-chat

LES TIQUES LES SYMPTÔMES 

La Borréliose de Lyme, la maladie à tiques la plus répandue, provoque des symptômes que l’on distingue généralement en 3 phases. 

Phase précoce

Elle peut se manifester quelques jours à quelques semaines après la piqûre.

L’érythème migrant est présent dans environ la moitié des cas. Sa forme et sa taille varient: auréole, plaque. Il grossit puis disparaît en quelques jours, même sans traitement. L’érythème migrant est la manifestation la plus évocatrice de la maladie de Lyme, mais son apparition n’est pas systématique.

Un autre symptôme peut être le syndrome grippal qui se manifeste généralement par une fièvre modérée, des courbatures ou de la fatigue. 

Phase disséminée

Si aucun traitement antibiotique n'est administré pendant la phase précoce, de nouveaux symptômes apparaissent. Ceux-ci sont très divers et se combinent ou se succèdent.

Consultez votre médecin si, dans les jours, les semaines ou les mois qui suivent une morsure de tique, vous avez un ou plusieurs des symptômes suivants : symptômes grippaux, grosse fièvre, forts maux de tête, de gorge, fatigue intense, douleurs articulaires ou musculaires, arthrite, troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhées), paralysie faciale… 

Phase disséminée chronique

Si les précédentes phases sont passées inaperçues ou ne sont pas traitées, des atteintes chroniques plus rares peuvent apparaître des années plus tard et s’avérer handicapantes.

Cela passe par des gestes simples à réaliser à chaque sortie dans la nature et par le traitement des animaux domestiques à qui on interdit l’accès aux lits où ils peuvent ramener des tiques.

 

PRÉVENIR ET GUÉRIR

Comment prévenir la maladie de Lyme ?

Peut-on soigner la maladie de Lyme ? 

Des traitements antibiotiques existent. Cette maladie se soigne bien par des antibiotiques lorsqu’ils sont prescrits le plus précocement possible. Consultez rapidement votre médecin. Actuellement, la solution la plus efficace reste la prévention.

Source : http://www.francelyme.fr/WordPress3/Documents/2015/09/Plaquette-FL-septembre-2015.pdf

Posté par ARRP76 à 06:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]