chateau-de-blainville-crevon_a

JEUDI 16 NOVEMBRE :

LE MOULIN D'ARNOULT

Animateurs : Claude ÉLIOT et Nicolle DESMARAIS

Randonnée de 13 kilomètres en 2 PAS

Les rendez-vous :

12h15 à ROUEN, place du Boulingrin

13h00 à BLAINVILLE-CREVON, parking de l'église

 

LES SEIGNEURS DE BLAINVILLE

 

La maison de MAUQUENCHY (1172/1391)

Cette famille, originaire de Mauquenchy a donné à Blainville, 5 seigneurs. Ils eurent à lutter contre leurs puissants voisins, les seigneurs de Préaux. Le plus célèbre fût Jean, cinquième du nom, maréchal de France.

 

La maison d'ESTOUTEVILLE (1391/1512)

La fille de Jean V épouse Nicolas d'Estouteville, famille originaire de la région dieppoise. Il est tué, avec l'un de ses fils à Azincourt en 1415.

Jean d'Estouteville, né en 1404 devint chambellan de Charles VII et grand maître des arbalétriers de Louis XI. C'est lui qui fonda la collégiale de Blainville.

 

La maison d'ALÈGRE (1512/1675)

Le plus célèbre représentant de cette famille est Christophe d'Alègre, qui va faire vivre à Blainville une période tourmentée durant les guerres qui opposent Henri IV aux Ligueurs. Tour à tour, pris et repris soit par les Ligueurs ou par les troupes d'Henri IV, le château est voué à la démolition. Mais celle-ci ne sera pas exécutée. Christophe est contraint de s'exiler en Italie. Gracié, il reviendra finir paisiblement ses jours à Blainville.

 

La maison de COLBERT – SEIGNELAY (1675/1724)

Jean-Baptiste Colbert de Seignelay, fils aîné du ministre de Louis XIV épouse la petite-fille de Christophe d'Alègre. La terre de Blainville sera alors érigée en marquisat.

 

La maison de MONTMORENCY-Luxembourg (1724/1779)

La petite-fille de Jean-Baptiste Colbert épouse Charles-Françoise de Montmorency-Luxembourg, mais il demeure peu au château.

Ses petites-filles meurent sans descendance et le château échoit à Louis-Jean-Baptiste-Antonin Colbert Seignelay qui le fait raser en partie pour en faire un château d'agrément. Lorsque la révolution éclate, il émigre et le château, presque achevé, est vendu comme bien national et sera démonté pour en récupérer les matériaux.

 

Ce n'est qu'à partir de 1967 que des travaux furent entrepris pour redonner naissance au château. Depuis cette date, il connait une nouvelle vie, grâce, en particulier au festival Archéo-Jazz qui chaque année connait un très grand engouement.

 

Source : http://www.chateau-blainville-76.com/accueil.html