VOTRE SEMAINE DU 27 mai au 2 juin 2019

 

02-Deux-pas coloré

JEUDI 30 MAI (Ascension) : randonnée de 20 kilomètres en 2 PAS 

« Le Val aux Ânes » 

Animation : Claude ÉLIOT et Nicolle DESMARAIS 

Départ de la randonnée à 10h00 du parking du Besgay, à côté de la caserne des pompiers, au-dessus de la gendarmerie, à LYONS-LA-FORÊT (9h00 à Rouen, place du Boulingrin). 

LYONS LA FORÊT 

Beech_forest_male_karpaty_01

La forêt domaniale de Lyons-la-Forêt est une des plus vastes hêtraies de Normandie. Elle s'étend sur environ 10 700 hectares, à cheval sur les départements de l'Eure et de la Seine-Maritime. 

Autrefois domaine royal, elle s'étendait jusqu'à GISORS. Aujourd'hui elle s'étend sur un espace délimité par Vascœuil à l'ouest, Lisors au sud, Neuf-Marché à l'est et Beauvoir-en-Lyons au Nord. 

Le bois de hêtre, très recherché, était transporté par un flottage sur la Lieure et l'Andelle jusqu'à la Seine où il était acheminé vers Rouen et Paris. Il permit l'installation de verreries dès le XIIIème siècle. La dernière a fermé en 1878. 

La tempête de 1999 l'a fortement touché. 

L’importance de la forêt de Lyons a permis de développer pendant des siècles des industries, dont le bois faisait partie de la matière première essentielle. C’est le cas pour les fours à chaux, poteries, briqueteries, verreries. 

L’activité verrière a été particulièrement intense dans la forêt de Lyons du XIVe siècle jusqu’à la fin du XIXe siècle. 70 verreries s’installent en Normandie entre 1300 et 1789. Le premier site d’activité attesté dans la forêt de Lyons est celui de la Fontaine du Houx à Bézu-la-Forêt, qui se déplace ensuite à La Haye, sur la même commune et fonctionne jusqu’en 1805. 

Il existait à la veille de la Révolution vingt-cinq verreries en Normandie. Après 1789, seules treize d'entre elles poursuivent, tant bien que mal, leur activité.

Une verrerie ne restait pas toujours au même lieu, car le bois et les fougères autour du lieu de production ne suffisaient plus après plusieurs années de travail à alimenter les feux pour la réalisation du verre. Le verrier demandait alors l’autorisation pour changer d’emplacement. 

 

sans-titre

SAMEDI 25 MAI : Marche Nordique 

Séance pour initiés, animée par José LEBRUN 

Rendez-vous à 9h30 en Forêt Verte, parking du Grand Canton, 2180 Chemin de la Bretèque.

 

02-Deux-pas coloré

DIMANCHE 2 JUIN : randonnée de 22,5 kilomètres en 2 PAS 

« Tout au long de la Durdent, manoirs et moulins défient le temps » 

Animation : Christian PALLIER et Nelly GRÉAUME

 

Départ à 10h00 de ROCQUEFORT, parking sur la route le long de la salle des fêtes (9h00 de la place du Boulingrin à ROUEN).

 

La DURDENT 

durdent%20octobre%202008%20hericours%20%20(4)

La Durdent est un fleuve côtier long de 24 kilomètres.

Petit fleuve au cours pentu et au débit régulier, la Durdent a vu s’installer, le long de son cours, de nombreuses petites industries : filatures, fabriques d’huile ou d’encre, minoteries.

Vers 1870, la vallée était si active, le commerce si florissant que la construction d’un chemin de fer était envisagée entre Yvetot et Cany-Barville. Le tracé n’ayant pas été retenu, les industriels furent obligés d’acheminer ou de réceptionner les marchandises dans les gares distantes de 15 kilomètres.

Cela contribua au déclin précoce de ces activités.

Au XIXème siècle, lorsque régnait la prospérité, plus de 60 moulins s’échelonnaient le long de la Durdent. Les vestiges, en plus ou moins bon état d’une trentaine d’entre eux, sont encore visibles

 

 

03-Trois-pas coloré

DIMANCHE 2 JUIN : randonnée de 25 kilomètres en 3 PAS (IPB 75 – dénivelés de 530 mètres). 

« En passant par POURVILLE » 

Animation : Gérard CONSEIL 

Départ de la randonnée à 9h45 de DIEPPE, parking boulevard du maréchal Foch (8h45 à ROUEN, place du Boulingrin).